Cusco et ses (nombreux) alentours

Jour 307 : Premiers pas dans la ville la plus célèbre du Pérou

Cusco ou Cuzco, les deux sont acceptés, c’est la ville la plus mythique du Pérou, cœur de la civilisation Inca, base pour rejoindre le fameux Machu Picchu et la Vallée Sacrée, vous vous en doutez, on va y passer un peu de temps. 

Notre nuit en bus a été franchement difficile et notre arrivée est un peu compliquée. On prend un taxi pour rejoindre, on vous le donne en mille, la Plaza des Armas. On peut dire ce qu’on veut mais en Amérique du Sud, ils se sont pas foulés sur les noms. Il faut savoir qu’à Cusco on parle principalement le quechua (grâce à Décathlon, vous connaissez déjà tous ce mot) et que ça se ressent dans le nom des rues.

On va pose nos affaires à notre hôtel, heureusement on peut avoir la chambre assez vite et on part en exploration pédestre de la ville. Toute la cité historique est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et on comprend pourquoi. Les rues sont toutes pavées, les bâtiments (coloniaux) sont très beaux, comme d’habitude la place principale est un bon endroit d’où partir à la découverte de la ville et d’où observer les gens. 

On tente la visite de la Cathédrale mais le prix (30s par personne) nous arrête direct, on aime bien les vieilles pierres mais il y a des limites. 

On déjeune rapidement et on va faire la sieste avant de retrouver nos copains de Colca, les deux suisses Corentin et Sarah et les deux montpelliérains Zied et Laure. On passe l’après midi à faire le tour des agences pour en trouver une qui nous convient pour le trek du Salkantay (mais toutes les infos seront pour une autre fois). 

On finit par manger avec nos deux compatriotes (nos deux voisins suisses étant partis faire d’autres trucs) et on rentre, épuisés de cette longue nuit et longue journée. 


Jour 308 : Les abords de Cusco

On avait pas prévu une grosse journée et finalement on a fait un nombre de kilomètres assez fou. On retrouve nos 4 compères et après avoir acheter les Boletos Turisticos, indispensables pour voir les sites de la ville et des alentours (et à un tarif… horriblement élevé). Sachez que toutes les agences proposent le tour que nous avons fait aujourd’hui mais nous avons décidé de nous débrouiller tous seuls. 

On va prendre un petit collectivo en direction de Tambomachay nos premiers vestiges Incas. Il s’agit d’une sorte de station thermale où les Incas de Cusco venaient de reposer. Les petites fontaines, la jolie route pavée sont très sympa pour une petite balade (attention, on n’était évidement pas seuls et les vendeurs de souvenirs nous ont souvent alpagués). 

On se rend ensuite à Puka Pukara, à à peine 200m de là, le bastion qui protègerait l’accès à la ville et servait de fort. La vue sur les collines est magnifique, les ruines sont très bien conservées et on a bien géré notre coup car cette fois ci on est quasiment tout seuls !

Les prochains sites sont à quelques kilomètres de marche et au lieu de passer par la route on décide de couper à travers champs (il y a un chemin, on est pas des bêtes quand même). La balade est hyper agréable, il fait beau, il fait bon, le paysage est top et on se marre bien, franchement, vous voulez quoi de plus ?

On arrive en fin de matinée au site de Q’enqo, taillé dans la roche où un amphithéâtre avec une vingtaine de sièges donne une impression de puissance assez surprenante. De l’autre côté du machin de trouve un autel sur lequel on faisait des sacrifices (humains ou animaux on n’a pas voulu savoir). 

On rejoint ensuite le dernier site de la journée : le Saqsayhuaman. Avant d’aller le visiter, on doit se rendre à l’évidence, il faut qu’on mange un morceau sans quoi on ne tiendra pas. On se trouve un petit restaurant à tarif dérisoire et on se rend compte que ça fait du bien de se poser un peu. 

Une fois sustentés, on va visiter le site. C’est un fort, encore, qui protégeait la ville et où s’est tenue une grande bataille entre Incas et Espagnols. Les murs sont immenses, sur plusieurs niveaux et construits toujours à la façon inca : pierres taillées (jusqu’à 5m de haut et 360t), lisses et qui s’emboîtent parfaitement les unes dans les autres, avec une légère inclinaison pour résister aux tremblements de terre de cette zone à grosse activité sismique. 

On a une vue exceptionnelle sur la ville et le dédale des rues, on joue à trouver notre hôtel et comme on répère bien la Plaza des Armas, c’est plutôt facile !

On redescend et on retourne à l’agence avec Zied et Laure pour réserver notre trek du Salkantay et notre expédition au Machu Picchu, ça promet d’être sport. On se cherche ensuite un autre hôtel, dispo avant et après notre marche histoire de pouvoir laisser nos affaires sans trop d’inquiétude. 


Jour 309 : Petite journée à Cusco

On avait prévu de partir explorer la vallée sacrée mais on se dit qu’une journée cool avant le trek n’est finalement pas une mauvaise idée. On a nos boletos, nos copains belges Arnaud et Émilie viennent d’arriver donc on part en petite troupe pour visiter les musées de la ville qui sont inclus dessus.

Bon c’est clairement pas pour ça qu’il faut acheter le ticket, le premier musée (le Musée d’Art Populaire) est une espèce de collections de crèches pas franchement belles et même parfois un peu flippantes. On y reste un petit moment et puis on se rend à l’évidence, il faudrait passer à autre chose. 

On se dirige donc un peu plus bas dans la même rue au Museo de Sitio Qorikancha, un peu mieux mais pas génial non plus, où on voit quelques poteries et bijoux pré colombiens et surtout, attention ça va être glauque, des momies enfermées dans des paniers. Les petits panneaux explicatifs nous racontent que les défunts étaient conservés là bas dedans et qu’ils était « ressortis » à l’occasion de différentes fêtes et que les momies passaient du temps les unes avec les autres. 

Après ça, on va manger un bout et on fait quelques courses pour le trek au marché de San Pedro : cacahuètes, amandes, abricots secs, on prend des snacks bien énergétiques pour la marche et on craque pour des avocats énormes et mûrs juste comme il faut (les avocats en Amérique du Sud c’est une tuerie). 

On va glandouiller un peu à l’hôtel puis on retourne à l’agence (3ème fois en 3 jours) pour le briefing d’avant trek où on récupère nos sacs et toutes les infos utiles pour l’expédition. Après ça on dîne avec toute la bande : les suisses, les belges, Zied et Laure et on rentre se coucher tôt car le réveil du lendemain va certainement piquer un peu. 


Jour 310-314 : le Trek du Salkantay et le Machu Picchu


Jour 315 : Le repos des guerriers 

On a bien mérité de passer la journée à se reposer après notre effort intense de ces derniers jours. Notre seule vraie activité consiste à aller récupère nos affaires à l’agence, à skyper nos proches, à faire une lessive et à fumer des clopes. Beau programme non ?

On retrouve les belges en fin de journée et on hésite à réserver avec eux une expeditions aux montagnes colorées  mais la perspective d’un réveil avant 4h du matin nous démoralise et des montagnes pleines de couleurs, on en a vu autour de Salta donc on passe notre tour (en plus c’est pas donné). 


Jour 316 : Musée et San Blas

On est encore bien fatigué mais on décide quand même de faire quelques trucs de notre journée, on traîne un peu le matin puis on se rend au musée régional de Cusco (toujours inclus dans notre boletto). Les pièces exposées sont sympas, les explications complètes mais il y a deux classes de gamins de 7-8ans qui braillent comme des veaux et qui nous mettent une tête comme ça. 

On retourne se poser à l’hôtel et se faire à manger avec Zied et Laure (pour être honnête c’est plutôt eux qui nous ont fait à manger) et après une petite sieste, on part à l’assaut du quartier de San Blas, sur les hauteurs de la ville. 

C’est clairement le coin bobo/hippie de la ville, avec petites ruelles quasi piétonnes, pavées, boutiques un peu classe, petits bars et petits restaurants. On se balade un moment et on passe une très bonne fin de journée. 

Si vous nous connaissez un peu, il doit y avoir un truc qui vous questionne depuis qu’on est partis ; si vous êtes nos mamans, un truc qui vous angoisse ; si vous ne nous connaissez pas, vous en avez globalement pas grand chose à carrer. Quoi donc ? La question du tatouage pardi ! (Expression des années 30). Et oui, Pauline en a 7, Simon 3 et vous vous doutez bien qu’on ne pouvait pas faire une telle aventure sans se ramener un petit souvenir impérissable encré dans notre peau. C’est chose faite, à quelques jours de notre retour et sachez qu’on est très très contents !

Après cette séance aiguille/encre/douleur, on retrouve toute la bande pour notre dernier repas tous ensemble, on prendra presque tous des routes différentes le lendemain et on passe une dernière belle soirée (chapeaux aux belges et aux suisses, debout depuis 4h du mat qui sont quand même venus). 


Jour 317 : Repos forcé

On avait prévu de partir en expédition avec Zied et Laure (encore, on ne les quitte plus ces deux là) mais Pauline est vraiment pas en forme et il va nous falloir une journée de repos forcé à Cusco de plus, sous peine de décès pour elle. 

On est plutôt mortifié mais on ne peut pas faire grand chose, Simon est aux petits soins et Pauline se repose, c’est pas franchement une journée productive pour nous. 


Jour 318-319 : La Vallée Sacrée 


Bilan de Cusco et de ces alentours 

Oualala, il y en a à dire ! On sera resté sacrément longtemps dans la ville et ses alentours, et pour cause, il y avait vraiment beaucoup à faire ! Entre la ville en elle même, les ruines proches, le trek, et la vallée sacrée, on peut dire qu’on aura été servis au niveau nature et culture. Le seul regret qu’on peut avoir c’est de ne pas être allés aux montagnes colorées et à la montagne rouge mais on ne peut pas tout faire. Petit point négatif : la quantité atroce de rabatteurs pour les agences de voyages, massages et autres, assez épuisants. 


🔍 Les infos pratiques des Petits Pédestres 🔎

Transport : Arequipa-Cusco : 60s par personne en cama (90s en lit 180°, 10h de nuit, compagnie TR Reina, repas inclus

Hébergement : 

Chusay Rooftop Hostel : 58s pour une chambre lit jumeaux, sdb partagée, petit déjeuner inclus, wifi correct, jolie terrasse. Un peu loin de la Plaza des Armas mais sympa. 

Quera Calle Hostel : 40-45s pour une chambre double, sdb partagée, petit déjeuner inclus, bon wifi. Un peu bizarre, en sous sol mais pas vraiment, à deux pas de la Plaza de Armas, très bon rapport qualité/prix. Possibilité de faire une lessive pour 10s, garde les sacs pendant le trek et l’expédition dans la Vallée Sacrée 

Visites :

Boletto Turistico : 130s par personne (ça pique, 70s pour les étudiants), valable 10 jours pour 14 sites différents. 

Pour se rendre à Tambomachay, collectivo Huerto (arrêt sur maps.me), 1s par personne 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :