Arequipa, encore une ville blanche !

Jour 304 : Goooooooooal

Repos, repos, repos. Même si on n’a pas des courbatures insurmontables, les derniers jours ont été intenses et on profite de notre matinée pour faire des petits skype avec la famille, pour se mettre à jour dans certains trucs et surtout ne pas trop bouger. 

Il s’avère qu’on est dimanche et le dimanche, c’est le jour du Seigneur donc nous aussi on se pose. 

En début d’après midi, on rejoint deux nouveaux copains (avec qui ont a partagé un taxi la veille au soir), Zied et Laure et deux de leurs amis pour déjeuner et aller voir la finale de la Copa America. Le Pérou a miraculeusement réussi à se qualifier pour jouer le Brésil, on ne donne pas cher de leur peau mais l’ambiance est hyper sympa. Les 3/4 des gens portent des maillots péruviens, ça chante, ça fait du bruit, bref, une finale quoi !

On fait chacun nos petits pronostiques et c’est Pauline qui visera juste, 3-1 pour le Brésil, qui remporte la Copa à la maison. Les péruviens ne sont pas revanchards, ils continuent de faire un peu la fête à grand renfort de musique et de chant. 

Après ça, on va boire un coup avec un autre copain, belge cette fois, rencontré sur le trek lui aussi. On sait pas si c’est le partage de l’effort à Colca où le fait qu’il y ait plus de voyageurs mais on a rarement rencontré autant de gens (et des sympas en plus !). 

Tout le monde se quitte avec des destinations différentes mais il est fort probable qu’on se retrouve tous à Cusco dans quelques jours. 


Jour 305 : Les belles pierres d’Arequipa

Fini de glander ! On consacre la matinée aux trucs chiants de début de pays : carte SIM, lessive et un peu de rangement. On est plutôt efficace et tout ça nous prend moins de 2h, ce qui est une jolie performance quand on sait le temps que ça a pu prendre à d’autres. 

On s’est déjà pas mal balader dans la ville et on n’a pu qu’admirer la beauté des édifices coloniaux du coin (et oui, encore !). On commence l’après-midi en flânant sur la Plaza des Armas (et oui, encore !) et aux abords de la superbe cathédrale. 

On va ensuite visiter le Couvent Santa Catalina, une merveille d’architecture et d’histoire de la ville. Il s’agit du plus grand couvent du monde, 20000m2 rien que ça, fondé en 1579. Il a accueilli jusqu’à 450 nonnes carmélites et n’a été ouvert au public qu’en 1970. Une vingtaine de nonnes y vit encore actuellement, dans ce qui ressemble à une ville dans la ville. 

Il est tout bonnement magnifique, on doit vous avouer que Simon n’était pas ultra motivé pour cette visite après la demi torture de celle du couvent carmélite de Potosi en Bolivie mais même lui a été conquis. On se balade pendant près de 2h dans les rues, oui il y a des rues dans le couvent, on entre dans quasi toute les pièces visitables et on se dit que ces nonnes là avaient une vie pas dégueulasse. On apprendra après qu’en on ne sait plus quelle année, le pape Pie XI a du aller leur souffler dans les bronches car certaines religieuses avaient des servants (esclaves) et qu’elles prenaient du bon temps en invitant des musiciens à leurs petites soirées, visiblement ça collait moyen à l’ambiance carmélite. 

Après cette petite pause hors du temps, on flâne et en fin de journée on fait un tour dans la cathédrale, somptueuse et bien mise en valeur par l’éclairage extérieur de la place et après ça on file se faire un repas de gros de type pizza et vin rouge. 


Jour 306 : Marchés 

Dernière journée à Arequipa et notre première mission c’est d’aller récupérer notre linge. D’habitude on ne vous raconte pas ce genre de trucs parce que ça nous prend 15s mais là les dames de la laverie se sont un peu emmêlées les pinceaux et on doit retrouver notre ligne au milieu de celui d’autres gens. Ça va qu’on est honnête et qu’on a pris que nos affaires mais on aurait pu se servir allègrement chez les autres. 

Après cette petite surprise, on se rend au marché couvert de San Camilo. C’est immense, ultra propre et …. ça ne pue presque pas. On avait perdu l’habitude ! Tout est carrelé, les étals de viandes et poissons sont propres et on retrouve la passion Sud américaine de l’empillage de fruit parfait ! Des petites pyramides et pommes, bananes, avocats (miam miam) et autres, très photogéniques et très appétissantes. On note avec surprise des étals de fromage, malgré la tentation, on ne fait pas d’achats car on part le soir même et si jamais les produits étaient daubés, notre nuit en bus pourrait se transformer en nuit de l’enfer. 

On va visiter l’Eglise de la Compañia et sa façade magnifique puis on reprend notre flanage intensif dans les rues de la ville et on va voir un autre marché, « artisanal » cette fois, comprendre : qui vend des souvenirs pour les touristes. Après ça on profite d’un café en terrasse, au soleil, comme à la maison et on retourne dans le lobby de notre hôtel pour avancer un peu sur la vidéo de l’Argentine (on est un peu à la bourre sur ce coup) et attendre l’heure de partie à la gare pour notre bus. 


Bilan d’Arequipa

C’est incontestablement l’une des plus belles villes qu’on ait vu en Amérique du Sud, il fait bon s’y promener, les bâtiments sont superbes et le couvent Santa Catalina une merveille. On a fait l’impasse sur le musée qui présente Juanita, une momie trouvée dans la glace car on en a vu des similaires à Salta en Argentine et sur les autres monastères et couvents de la ville mais ils valent certainement le coup. 


🔍 Les infos pratiques des Petits Pédestres 🔎

Transport : Cabanaconde-Arequipa : 18s par personne, voir notre article sur le Canyon de Colca

Taxi gare routière-Plaza des Armas : entre 7 et 10s

Hébergement : 

Casa de Isabel : 77s la première nuit, 50s les deux suivantes (on n’a pas compris la différence de tarif, on n’a pas changé de chambre) pour une chambre double, sbd privée, pas de petit déjeuner (mais du thé à disposition toute la journée), wifi correct, jolie terrasse sur le toit. 

Visites :

Monastère Santa Catalina : 40s par personne (c’est cher mais ça vaut le coup), 20s de plus pour la visite guidée (possible en français), sinon il y a des petites explications sur les murs des différentes pièces (en français là aussi). 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :