Cordoba

On va vous raconter nos aventures à Córdoba un peu différemment de d’habitude. Pourquoi ? Parce qu’on y a loué un appartement entier et qu’on a vécu un peu « comme à la maison », du coup on a pris un retard de fou dans le récit de nos aventures quotidiennes et Pauline a un peu la flemme.

En plus, notre arrivée a Córdoba coïncide avec le début du tournoi de Roland Garros, et quand on nous connaît un peu on sait que ça aura entraîné chez nous une baisse significative de productivité.

Jour 261 – 265 : Cordoba, entre Église et balade

La ville de Córdoba est l’une des plus anciennes du pays et c’est ici qu’on a le plus remarqué l’influence du colonialisme espagnol pour le moment.

Le cœur historique de la ville s’articule autour de la place San Martin sur laquelle on trouve pêle-mêle, la cathédrale Notre Dame de L’Assomption, le Cabildo (l’hôtel de ville) et le départ de tout un tas de rues piétonnes.

C’est l’une des villes les plus étudiantes du monde (comprenez par la que la proportion d’étudiants parmi les habitants est très élevée) et elle tient cette tradition des colons espagnols qui fondèrent l’université de la ville en 1612, pas mal.

DSC_0892
l’Université

On se sera pas mal baladé dans le quartier historique où on trouve beaucoup de rues piétonnes et de bâtiments historiques. On a eu un petit coup de cœur pour les édifices de l’ancien quartier jésuites (plusieurs églises et l’université). En se baladant, on a un peu l’impression d’être en Espagne et plus précisément en Andalousie, en tout cas à ce à quoi ressemble l’Andalousie dans notre tête vu que nous n’y sommes jamais allés. Il y a plein de bâtiments avec cours intérieures, arches, tout est blanc et très joli.

DSC_0896
le Cabildo

La ville compte un grand nombre d’églises, nous en avons bien évidemment visitées plusieurs avec un gros coup de cœur pour celle de Los Capuchinos (toujours ces petits noms rigolos) et bien sur la cathédrale.

DSC_0877
la Cathédrale
DSC_0870
La Cathédrale
DSC_0860
Los Capuchinos
DSC_0907
Los Capuchinos
DSC_0904
Intérieur d’une église jésuite
DSC_0888
Intérieur d’une autre église jésuite

Hormis tout ce patrimoine religieux, la ville compte aussi beaucoup de musées, nous sommes allés en visiter 2 : celui de la mémoire et celui de la ville.

L’Argentine a connue, elle aussi, une période de répression très violente dans les années 70. Le musée de la mémoire est installé dans l’ancien bureau de la police de Córdoba. Dans ce lieu, 20 000 personnes ont été détenues, interrogées (comprendre : torturées) et exterminées. Notre visite a un peu été gâchée par la présence d’un groupe d’adolescents qui n’avaient pas un comportement bien adapté à ce genre d’endroit. On a tout de même apprécié deux salles très touchantes où des photos des victimes et des objets leur appartenant témoignent de leur histoire.

Le musée de la ville était bien plus « light » en terme d’émotions, et c’est tant mieux. Installé dans Le Cabildo, il retrace l’histoire de la ville et son expansion avec les colons, ou envahisseurs hein, c’est toujours le même problème, et regroupe tout une série d’objet des années 40 très sympas (tourne-disques, vêtements,…).

Nous avons aussi choisit de faire un petit tour hors du côté bien propre bien joli du centre historique et d’aller se balader dans des quartiers plus authentiques de la ville (au nord du fleuve). Et là, on a clairement changé d’ambiance ! C’est un peu plus grunge, on retrouve des petits tags qu’on aime beaucoup et on apprécie de voir l’autre côté de la ville, moins lisse.

DSC_0882DSC_0885DSC_0864


Bilan de Córdoba

Il y avait clairement beaucoup plus à faire mais on a voulu se prendre des petites vacances et être sur un rythme plus léger. La ville offre absolument tout : du patrimoine historique, religieux, culturel. Il y a tout un tas de musées que n’avons pas vus mais qui avaient l’air sympa, la ville attire aussi une scène artistique jeune, autour du Paséo Del Buen Pastor, très intéressant.


🔍 Les infos pratiques des Petits Pédestres 🔎

Petite info importante concernant les tarifs. Le peso argentin (ARS) s’est effondré ces dernières années, lors de notre voyage, le taux est d’1€ pour 50 ARS environ. L’inflation étant énorme, il est probable que nos informations soient obsolètes assez rapidement.

Transport :

Bus Mendoza-Cordoba : 1560 ARS /personne en semi cama, 10h de nuit, compagnie El Rapido

Hébergement :

Airbnb à 1000 ARS la nuit pour …. un appartement complet (et plus grand que le notre) ! Cuisine, wifi, machine à laver, le bonheur !

Visites :

Tout gratuit pour nous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :