La vie en Van, le coté « pratique » sur les routes

Vivre sur la route sans dormir dans une chambre d’hôtel tous les soirs, ça demande une petite organisation pour la gestion de la vie quotidienne. Heureusement les néo-zélandais sont plutôt fans du roadtrip et du camping en règle générale donc tout est très facile !

                > Les applis indispensables

Alors là, y’a pas 36 solutions, il est absolument indispensable de télécharger gratuitement  CamperMate (ou Wikicamp mais elle est payante sur iPhone donc on ne l’a pas prise), l’appli qui sauve la vie.

Capture d’écran 2019-04-05 à 17.51.50

Il faut simplement télécharger les cartes quand vous avez du réseau et ensuite, tout est accessible hors ligne ! Le bonheur.

Cette appli regroupe absolument tout ce qu’il faut pour faire un roadtrip en NZ (elle existe aussi pour l’Australie) : les campsites avec le détail payant/lowcoast/gratuit et self contained uniquement ou pour tout le monde, les stations de vidange, les endroits où prendre une douche, les point Wifi, les « choses à faire » et plein d’autres choses.

Ça aura été notre bible pendant nos 6 semaines sur la route.

L’autre appli indispensable c’est Maps.me, mais celle là on vous en a déjà parlé et si vous voyagez un peu, vous l’avez déjà sur votre portable. Là aussi très pratique pour la Nouvelle-Zélande car il y a beaucoup de zone blanche de réseau et c’est toujours bien d’avoir un GPS quand on est sur la route ou sur un sentier de rando.

Capture d’écran 2019-04-05 à 17.52.09

 

                > Les campsites

On aura alterné en fonction de nos besoins en électricité principalement. Le fait de ne pas avoir la possibilité de recharger nos appareils électroniques à l’infini nous a appris à être économes sur les batteries.

On a dormi principalement sur des gratuits avec quelques nuits sur des payants après nos grosses journées rando où on avait plutôt envie de faire le combo Netflix + Chill (sans Netflix mais ça marche avec un ordi quand même).

Les tarifs sont variables en fonction des équipements proposés. De plus de 25$NZ par personne pour les Holidays/Top10 (un peu le top du top du campsite) à 20$ pour le van (et nous dedans) dans des sites un peu plus familiaux. Il existe aussi les campsite DOC (géré par le Ministère de l’Environnement), souvent bien trop cher pour les équipements proposés (de 8 à 13$ par personne pour des toilettes et des poubelles).

De toute façon, vous trouverez tous les équipements disponibles sur les sites dans le descriptifs de Campermate et c’est toujours utile de jeter un petit coup d’oeil aux commentaires des gens pour se faire une idée. On vous conseille aussi de cuisiner dans les cuisines communes, toujours sympa pour rencontrer d’autres voyageurs (et économiser de l’eau).

Sachez que la majorité des campsites gratuits sont réservés aux selfcontained (bien qu’on y trouve des toilettes publics à proximité systématiquement), attention les amendes en cas d’infraction sont de 200$NZ.

 

                > Les courses

Si vous avez l’occasion de venir en NZ, votre supermarché de référence sera sans hésiter le Pak’nSave (jaune et noir, hyper facilement reconnaissable). Quasi toujours moins cher que ces concurrents Countdown (un peu cher) et New World (très cher), c’est le genre de Lidl de chez nous. Les rayons ne sont pas bien rangés, il y a des promos chocs quasi tout le temps et on trouve de tout, même du pain correct et du fromage moyen.

Capture d’écran 2019-04-05 à 10.38.38

Si vous avez fait vos courses en NZ une fois dans votre vie, vous avez certainement remarqué que nos rayons ne sont pas garnis de la même manière qu’à la maison.

Vous ne trouverez pas de « gâteaux mous » genre madeleines, brioches ou autres mais par contre vous aurez des rayons complets de flocons d’avoine !

Pareil coté « froid », on a halluciné de voir le nombre de types tranches de bacons différents qu’il existe. Vous aurez aussi droit aux « briques » de fromage, des pavés d’1k de « gruyère » (franchement ça a pas vraiment le goût du fromage).

Sachez que nos repas nous sont revenus à 1,8€ / personne / repas (on compte 3 repas ET DEMI par jour, chez nous le goûter c’est sacré).

 

                > L’essence

Pour faire des économies, une seule solution, prendre toutes les cartes de réductions qui vous passe sous le nez ! On en avait 3 et on a pu économiser de 6 à 12 ct par litre par plein. Ce qui n’est pas si mal vu le nombre de pleins qu’on a fait.

L’avantage de ces cartes c’est qu’elles fonctionnent de paire avec les grandes surfaces, en gros plus vous dépensez au Pak’n Save ou au Countdown, plus vous gagner des centimes à économiser sur vos pleins.

Les cartes de fidélités sont : la  One Card / AA Smartfuel (qui marche pour Countdown et les stations BP/Caltex), la Smile pour les stations Mobil et la Sticky Card des Pak’n Save.

Capture d’écran 2019-04-05 à 10.42.22          Capture d’écran 2019-04-05 à 10.43.43        Capture d’écran 2019-04-05 à 10.50.55

Elles sont toutes gratuites et valent le coup ! Sur l’ensemble de notre séjour, nous avons économisé environ 50$NZ, c’est plus qu’une nuit dans un Campsite tout équipé !

Globalement, l’essence est plus chère sur l’ile du Sud, le 91 autour de 2,15/2,20$NZ/L et autour de 2/2,05$NZ/L au Nord.

 

                > L’hygiène

Et oui, ne pas dormir dans une chambre d’hôtel tous les soirs implique quelques concession au niveau de l’hygiène.

On vous l’a dit, notre van était équipé de toilettes portatives mais on ne s’en est jamais servi (on ne les a même pas ouverts). En Nouvelle-Zélande, il y a des toilettes publics absolument partout. Au niveau de la propreté on peut dire qu’il y en a pour tous les goûts : des toilettes ultra modernes, propres et qui sentent bon aux espèces de toilettes de chantier sans chasse d’eau (les Port-o-Loo) qui puent la mort et qui sont remplis de bestioles.

L’essentiel c’est qu’il y en ait partout et surtout sur tous les campsites où l’on a dormi, parfois à quelques minutes de marche.

Pour ce qui est des douches, c’est un autre problème. On aura été sur un rythme d’une douche tous les 3 ou 4 jours (#lespetitscrados). En règle générale, sur les campsites payants, les douches  chaudes sont gratuits MAIS pas toujours ! Et oui, certains ne se gênent pas pour faire payer 1$NZ pour 5min d’eau chaude. Autant vous dire qu’on été efficace pour se laver à deux et payer une seule fois.

Hormis les sites payants, il existe pleins d’endroits où prendre une douche chaude, gratuite parfois, payante souvent, comme les piscines municipales ou les complexes sportifs. En règle générale c’est de 3 à 5$NZ par personne, souvent illimité. Près de Queenstown et de Wanaka, deux « hubs » gratuits permettent de prendre des douches, de profiter du wifi et faire la vidange/remplissage de l’eau.

 

                > La gestion de l’eau

On a appris à être économe en eau pendant ce voyage. Globalement, on aura fait notre petit rituel vidange / remplissage tous les 3/4 jours.

C’est dans ce genre de moment qu’on se rend bien compte qu’en Nouvelle-Zélande, le roadtrip c’est une institution, il y a des points de vidange partout, toujours bien indiqués et souvent très pratique à utiliser. On a rapidement pris le coup de main et ça nous prenait moins de 10min pour le tout en fin de séjour.

Le coté ‘eau potable’

         

Le coté ‘vidange’

         

 

                > Le Wifi

On est un peu des drogués de l’internet et même si on s’est volontiers passé de réseau et de Wifi régulièrement, on aime bien pouvoir se connecter un peu. Pour cela, la solution la plus simple, efficace et gratuite c’est … les bibliothèques !

Il y en a dans toutes les villes de taille correcte, le Wifi est gratuit et souvent illimité et on trouve des prises pour recharger ses appareils. Autant vous dire qu’on en a visité un paquet, on est rarement resté longtemps mais juste ce qu’il fallait pour prendre notre dose de technologie.

Le Wifi fonctionne souvent lorsque les bibliothèques sont fermées, un petit plus non négligeable.

On avait aussi pris une carte SIM à notre arrivée. On a choisit Vodafone mais à refaire on prendrait Sparks. Pourquoi ? Parce ce que c’était le même prix (60$ pour 10Go sur deux mois) mais que Sparks dispose de points de Wifi dans pas mal de villes avec 1Go gratuit par jour. Ça aurait pu nous servir surtout pour le blog.

 

                > Les iSite (ou Office du Tourisme)

Nos offices du tourisme moisis n’ont qu’à bien se tenir, en Nouvelle-Zélande, les iSite, ça rigole pas. Déjà, ils sont beaux, lumineux et très avenants et ensuite, les gens qui travaillent à l’intérieur sont hyper compétents (on fréquente pas beaucoup les offices de tourisme en France donc on n’a pas d’avis sur leur niveau de compétence).

Partout où l’on est passé, on a trouvé des tonnes de brochures sur les différentes choses à faire dans le coin. Il y en a deux types : celles qui sont des concentrés de pub pour des activités payantes genre rafting, tour en hélico ou en bateau et celles qui donnent une carte avec les points d’intérêt du coin (celle de la Southern Scenic Road était parfaite).

C’est aussi dans les iSite que l’on peut réserver des trucs : les fameuses activités ou des billets de ferry par exemple.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :