La West Coast

Jour 180 : Haast et le début de la côte Ouest

(l’après midi)

On a laissé les lacs derrière nous et visiblement dans le coin, c’est plutôt ambiance cascade. On en voit deux très jolies : les Fantail Falls et la Thunder Creek Fall. Toutes les deux dans leur style personnel mais très sympa.

DSC_8400DSC_8406

Après ça on taille la route jusqu’à Haast, la première « ville » du littoral. Pourquoi des guillemets ? Parce que la ville est absolument minuscule et que si on n’avait pas vu le panneau d’entrée, on n’aurait pas compris qu’on y était. On fait un bref arrêt à la Ship Creek très sympa, où l’on fait la connaissance des sandfly de l’Ouest, beaucoup moins sympa.

DSC_8409

Ce sont des espèces de mini mouches qui mordent et qui sont présentes en très (trop) grand nombre dans le coin.

On file ensuite jusqu’à notre campsite du jour et après une longue journée sur la route on se pose enfin pour boire une petite bière !


Jour 181 : Les Glaciers

Le passage obligé de la Côte Ouest, ce sont les deux glaciers : le Fox et le Franz Joseph. On décide d’aller les voir l’un après l’autre, normal, et de faire des balades à pied. Il est bien évidemment possible de se faire poser en hélicoptère au sommet de l’un ou l’autre et de marcher sur la glace (ou de faire un simple survol panoramique des deux), mais d’un point de vue écologique et économique on est un peu mitigé.

On part donc pour le Fox en premier et quand on arrive : route fermée. Visiblement, en fait, il en manque une partie qui a été emportée par les eaux. On se dit qu’on est bien contents de pas avoir été là quand ça c’est passé et on prend un chemin alternatif pas vraiment goudronné pour s’approcher.

DSC_8415

On fait donc une petite balade avec deux points de vue sympa et on se replie sur le Lac Matheson qui offre une vue sur le « verso » du Mt Cook et du Mt Tasman !

Une fois de plus on a droit à un effet miroir bien canon et on profite de beaucoup de beaux arrêts sur le tour du lac (1h15, hyper facile).

DSC_8429

On se rend ensuite au Franz Joseph. Fun fact : il a été nommé d’après le roi Autrichien car il a été « découvert » par un autrichien qui a voulu lui rendre hommage. On avoue qu’on a un peu de mal à voir comme un mec peut venir d’hyper loin et découvrir un glacier (qui franchement, devait plutôt bien se voir à l’époque). C’est la petite manie de colonisateurs des européens, qui aiment bien « découvrir » des trucs qui sont là depuis un bon moment et que les locaux connaissaient déjà (Cf l’Amérique).

Fin de la parenthèse. On fait la balade jusqu’au plus près du glacier (la distance change tous les jours). On doit vous avouer que ça nous a rendu un peu chafouin limite triste cette balade, en revanche on est triste pour un autre truc mais ça nous embête d’en parler, on estime que chacun a droit à son jardin secret (#blagueKaamelott pour les incultes qui penseraient qu’on déprime).

DSC_8438

Tout le long il y a des petits panneaux qui disent « en 1960/80/.. le glacier venait jusque là » et ce qu’il en reste fait un peu peine à voir. Qu’on ne vienne pas nous dire que le réchauffement climatique c’est un complot des franc-maçons/reptiliens/illuminati, on l’a constaté sous nos yeux. On ne veut pas jouer les oiseaux de mauvais augure mais globalement si les Hommes continuent à ce rythme, d’ici moins de 50 ans, y’aura plus de glaciers à voir.

DSC_8444

On fait un dernier crochet par le Lagon d’Okarito avant d’aller se poser dans notre campsite du soir. C’était sympa mais sans plus, honnêtement pour nous ça valait pas le détour (il parait qu’on peut voir des hérons blancs, on n’a pas eu de chance nous).


Jour 182 : Petite journée dans le bush

On commence à fatiguer un peu de nos grosses journées marche/route donc on a décidé de se faire une journée un peu plus cool. Une bonne centaine de kilomètres tout de même mais une plus petite étape que les jours précédents.

On se rend à Greymouth, toujours sur la côte, et on en profite pour faire quelques arrêts avec des petites balades (et aussi faire des courses, le plein et une lessive). On s’arrête donc aux Gorges d’Hokitika pour commencer.

C’est un endroit assez surprenant avec une végétation digne d’une forêt tropicale et des gorges avec une eau très laiteuse et presque verte. On fait une mini balade pour explorer un peu plus le coin et on tombe … sur des chinois ! Et oui, dès que c’est plat, court et facile, ils sont là. On peut vous dire qu’ils nous avaient pas manqué et qu’on est content d’avoir choisi de faire quelques track difficiles pour s’épargner leur compagnie.

DSC_8451.JPG

Direction le Lac Kaniere, au bout d’une interminable route en graviers, et la cascade Dorothy (les noms sont vraiment marrants en Nouvelle Zélande). Là aussi, petite balade, sans chinois, pour explorer les lieux.

DSC_8457

DSC_8459.JPG

Notre dernière étape du jour et la petite track de Tunnel Terrace Walk très sympa et l’énorme avantage c’est qu’on est absolument seuls !

On rejoint ensuite Greymouth et on profite que notre campsite soit à côté d’une laverie pour faire un atelier lessive (et c’est pas du luxe !).


Jour 183 : Arthur’s Pass

Arthur’s Pass c’est l’un des premiers lieux dont on nous a parlé quand on a dit qu’on allait passer par la Nouvelle-Zélande pendant notre voyage. Et ceux qui nous en avait parlé en avait encore des étoiles plein les yeux, c’est vous dire si on avait hâte d’y aller.

Mais du coup c’est quoi ? C’est le village le plus haut de Nouvelle-Zélande et il compte moins de 100 habitants à l’année. Mais bien plus que le village, il s’agit du col qui traverse les Alpes du Sud et qui a été « découvert » (on ne vous refait pas le topo sur les découvertes des européens hors de leurs terres) par Arthur Dobson au XIXe, qui lui a donné son nom. Une route a été construite pour favoriser le passage des marchandises entre Christchurch et l’Ouest.

DSC_8469

On est donc parti de bonne heure, en espérant avoir un temps clément pour pouvoir faire la randonnée d’Avalanche Peak. Cette fois ci, les dieux de la météo ne sont pas avec nous et un tour à l’iSite nous confirme que ça ne vaut pas le coup de faire 5h de rando pour ne rien voir. Vu le brouillard, le risque de se perdre est également non négligeable et on ne va pas tenter le diable.

On se rabat sur des balades dans le coin et notamment celle pour aller voir la jolie cascade Devil Punchbowl.

DSC_8481

Evidemment, le brouillard appelle la pluie et comme on a pas spécialement envie de marcher plusieurs heures et d’être trempés (d’autant que nos fringues sont propres), on fait demi tour, direction la cote Ouest et après un arrêt course à Greymouth, on roule jusqu’à Fox River.

DSC_8488

On hallucine de la variété des paysages et on est une nouvelle fois surpris par la Nouvelle-Zélande alors qu’on ne croyait plus ça possible. Le dernier tronçon de route nous donne l’impression d’être dans une forêt tropicale. Tout est vert, il y a des arbres-fougères immenses d’un coté et de l’autre c’est le littoral, brassé par les vents et les vagues. C’est une fois de plus un panorama assez stupéfiant et toujours magnifique.


Jour 184 : Le Déluge

On s’était habitué à avoir un temps parfait (au moins sec) donc on est un peu perturbé quand on se lève, qu’il fait gris et que le ciel est plus que menaçant.

On fait un petit demi tour pour rejoindre les Pancake Rocks, des espèces de formation rocheuses en strates qui ressemblent à un empilement de crêpes d’où leur nom. On a du bol, il fait plutôt beau et on a droit à notre seule éclaircie de la journée. Il y a une quantité impressionnante de rochers, certains on des formes plus ou moins identifiables. 

DSC_8505DSC_8510

Malheureusement ces rochers sont voués à disparaître (le fait de l’érosion par la mer et le vent).

DSC_8514DSC_8520

On se rend ensuite en direction de Westport et de Foulwind Cap et on se ramasse une énorme averse (voire orage, on est pas au clair avec les terminologies) sur la tronche. Nos essuies glaces peinent à faire le boulot, on y voit absolument rien et la route se recouvre lentement mais surement d’eau. Vu qu’on est pas hyper confiant sur les pneus de Karadoc, on roule comme des mémés et on s’arrête même un coup pour laisser passer le plus gros du déluge.

Tant bien que mal, on arrive à bon port et on se fait une mini balade entre les gouttes pour aller voir une colonie de phoques trop mignonne qui joue dans les rochers. Il y en a de toutes les tailles et on est quand même un peu surpris de la sociabilité des animaux et de leur comportement. Certains jouent dans une espèce de piscine présente dans les rochers, d’autres se baladent ensemble, des petits rejoignent leur mère. C’est beaucoup plus mignon que les gros sea lions qui glandouillaient sur la plage.

DSC_8531DSC_8536DSC_8543

On rejoint ensuite Westport et comme le temps ne s’améliore pas, on décide de laisser tomber la track de Charming Creek (qui avait l’air vraiment sympa) et on quitte la cote Ouest pour rejoindre la région de Tasman, au Nord de l’ile.


Notre itinéraire

RoadTrip 6 - West Coast GF

RoadTrip 6 - West Coast

Pine Grove Motel : pour tout type de véhicule, 17,5$ par personne pour un powered ou unpowered site (seulement 2 powered donc appelez tôt pour réserver, on a pas eu de chance), toilettes, douche, cuisine, 50Mo d’internet offerts. De notre avis c’est un peu cher mais très sympa quand même.

Pukekura Lodge : pour tout type de véhicule, 10$ par personne pour un powered (seulement 3 mais on a été bons aujourd’hui) ou un unpowered site, toilettes, douche, cuisine, pas d’internet.

Central Park Camping : pour tout type de véhicule, 12,5$ par personne pour un powered site, toilettes, douches payantes (4$ les 6min), station de vidange et d’eau, Wifi de type fibre.

Fox River / Potikkohua Camping Sit : self contained uniquement, gratuit, toilettes hyper propres, eau non potable, beaucoup de sandflies !


Bilan de la West Coast

Devinez ? On a adoré ! La diversité des paysages nous a beaucoup surpris, des glaciers aux plages en passant par les forêts qui ressemblent plus à des jungles qu’autre chose et par les fameux Pancakes Rocks. Cette remontée de la côte Ouest aura ajouté de nombreux nouveaux paysages à nos souvenirs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :