Trek autour de Chiang Rai

Jour 132- 134 : Trek dans le Nord de la Thaïlande

Nous voilà à Chiang Rai et l’une des principales raisons de notre passage est que la ville est une super base pour faire des treks à la rencontre des ethnies montagnardes. Même si on est pas des champions de la marche (surtout Pauline), on a eu envie de tenter l’aventure sur 3 jours et 2 nuits.

     Jour 1 :

On se fait récupérer à notre hôtel et après des petits arrêts au marché, on sort de la ville pour rejoindre le point de départ de la marche. En terme de kilomètres rien de bien impressionnant mais en termes de dénivelé… on a les cuisses qui chauffent !

Notre guide c’est Jean Michel Machette (Jahey de son vrai nom), il a l’air d’être motorisé tellement il avance vite. Nous avons aussi un compagnon de route, Bart, un belge de presque 60ans (et toutes ses dents) qui voyage seul.

dsc_6551dsc_6556dsc_6569

Après deux heures de marche dans des super paysages et au milieu de la forêt/jungle c’est l’heure de la pause repas et on a droit à du bamboo cooking, c’est absolument génial ET délicieux. En gros, le guide coupe des bambous et les transforme en piques à brochettes géants pour faire cuire la viande au barbecue, en cocotte minute pour le riz et en cuit vapeur pour les légumes. Le repas est hyper bon et on repart repus pour une montée de salope bien raide, qui nous fume d’entrée de jeu.

dsc_6581

Heureusement le village Lahu de Ban Ya Fu où nous allions passer la nuit n’est pas hyper loin et on arrive assez vite. On profite qu’il fasse bien jour pour aller se balader dans le village où franchement on se croit au milieu de nul part, au bout du monde (c’est un peu le cas en même temps).

dsc_6595dsc_6606

Une douche bien froide, une bière bien fraîche et on assiste à la préparation du repas, à l’ancienne. Dans une maison en bamboo dédiée à la cuisine, il y a une espèce de grande zone pour la cuisson, avec flamme plus ou moins libre, et une pour la préparation à proprement dite. On a un peu peur qu’ils fassent flamber la baraque mais c’est des pros.

dsc_6637dsc_6643

On dîne avec Bart et on a aussi droit à un peu de corn whisky (pas franchement bon) avant d’aller se coucher pour une nuit bien méritée.

     Jour 2 :

C’est après avoir passé une nuit plus que moyenne (les chiens puis les coqs le tout à 2h30 du matin) que l’on prend un petit déjeuner thaï : omelette et riz collant et la femme de Jean Michel essaye de nous vendre des trucs, merci mais non merci.

On attaque la marche bien plus tôt que la veille et Jean Michel a l’air d’avoir une nouvelle mission aujourd’hui : nous perdre dans la forêt. Ça énerve beaucoup Pauline (et un peu Simon) parce que Jean Mi a de moins en moins l’air d’un guide et de plus en plus l’air d’un mec pressé d’arriver chez lui. Après une grosse heure de montée on arrive à un super point de vue sur les Misty Mountains, qui portent bien leur nom car il y a une belle quantité de brume.

dsc_6649

dsc_6657

On repart pour une petite heure et on se pose au bord d’un ruisseau pour notre repas. Au menu : le retour du bamboo cooking. Nous sommes rejoint par deux américains et leur guide (hyper sympa lui) qui nous fait participer à la préparation. On mange une fois de plus très très bien. On apprécie vraiment le charme de ces petits repas forestiers, on sent que le cuisiner improvise avec ce qu’il trouve sur place.

dsc_6664dsc_6665dsc_6669

Avant de rejoindre le village Akha où nous passerons la nuit, nous faisons un petit stop près d’une cascade où nous n’avons pas le courage de nous baigner. On poursuit notre route au milieu de la jungle, on manque de perdre Jean Mimi au milieu des fourrés car le chemin est pas franchement clair. On arrive au village et on dit au revoir à Bart qui ne faisait que deux jours de trek.

dsc_6679

On se fait une petite balade et on hallucine du niveau de vie simple des gens, ils n’ont pas l’électricité (quelques panneaux solaires au maximum), quasi pas d’eau courante, vivent au milieu de poules/chiens/chats dans des maisons où tout le monde dort dans la même pièce. On est très très loin de notre confort occidental (et c’est pas forcément génant). Par contre, parce que quand même faut pas déconner, tout le monde a un smartphone et la 4G passe.

dsc_6685dsc_6699

     Jour 3 :

Dernier jour et on n’est pas mécontents d’approcher de la fin (on a les cuisses qui chauffent et les ampoules qui piquent). Comme on est que tous les deux avec Jean Michel Course à pied, on se dit qu’aujourd’hui, il va nous attendre un peu. Que nenni ! Il file comme le vent, à tel point qu’on le perd de vue parfois. On a une nouvelle fois le droit à de magnifiques paysages et plus on se rapproche du gros village du coin, plus on voit des gens bosser dans les champs.

dsc_6714

dsc_6719

Pauline a un énorme coup de coeur pour les ananas (la plante) sur lesquelles poussent les ananas (les fruits), avez vous déjà vu un truc aussi mignon (Hors chatons et bébés bien entendu) ??!

dsc_6716

On finit notre marche et après avoir esquiver le passage à la Snake Farm (très peu pour nous), on prend la voiture pour aller voir une cascade bien jolie.

dsc_6723

Après déjeuner, on a droit à un super moment détente dans les sources thermales où on a l’impression de se régénérer après nos nombreux kilomètres. C’est un vrai bonheur (et d’avoir de l’eau chaude aussi).

On rentre ensuite sur Chiang Rai et on se REPOSE !


Bilan de ce petit trek

On a beaucoup aimé les paysages et la rencontre avec les Lahu et les Akha lors de nos deux soirées, un énorme coup de coeur pour les « cours » de bamboo cooking avec barbecue au milieu de la foret, c’est vraiment une expérience à vivre.

On aurait par contre aimé avoir un guide un peu plus sympa et qui nous guide un peu plus plutôt que de marcher 30m devant sans vraiment se soucier de nous (promis on était pas maxi lents). Nous avons marché une trentaine de kilomètres, le chemin n’est pas très dur mais parfois ça grimpe fort. On a croisé une famille avec des enfants (ils étaient tout rouges mais ils avaient l’air bien vivants).

capture d_écran 2019-01-21 à 18.40.12

Un commentaire sur “Trek autour de Chiang Rai

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :