Sen Monorom, la campagne du Mondolkiri

Jour 93 : Direction l’Est

Changement d’ambiance aujourd’hui, nous voilà partis pour la province de Mondolkiri, dans l’Est du pays, tout proche du Vietnam. On quitte le Mékong et comme ça fait presqu’un mois qu’on le suivait, les adieux sont déchirants (absolument pas).

On prend un mini bus pour rejoindre la ville de Sen Monorom (escale la plus courante chez les touristes) et comme souvent en Asie, le mini bus est bien rempli. Les chauffeurs sont payés au nombre de passagers qu’ils embarquent, autant vous dire qu’ils font preuve d’une ingéniosité à toute épreuve quand il s’agit de caser bagages et personnes alors que le bus est déjà plein. Comme on est des touristes bien blancs, on a un peu de chance et on est 1 par siège alors que devant nous ils sont 5 adultes et 2 enfants sur 3 places et un espèce de strapontin.

On arrive plus tôt que prévu (une surprise pour nous), on ne sait pas si c’est dû à la conduite « sportive » de notre chauffeur où aux routes en assez bon état vu la coin reculé où nous sommes, toujours est-il que c’est agréable.

On se trouve une GH dans un cadre assez fou et on réserve le cadeau d’anniversaire de Simon du lendemain avant de faire quelques petites améliorations (à notre sens) sur le blog.


Jour 94 : À la rencontre des éléphants

Journée un peu spéciale aujourd’hui, vous le savez on n’est pas fan des trucs organisés en groupe mais là, on a fait une (belle) exception. On aime beaucoup les éléphants et il existe plusieurs moyens de les voir dans la région. L’approche est toujours délicate lorsque qu’on aborde le sujet des pachydermes. Bien traités ? Vraiment libre ?

DSC_4513

DSC_4560

Nous avons choisi l’ONG Mondulkiri Project, qui oeuvre pour racheter des éléphants (30 000$ la bête quand même) à des villageois, plutôt que ceux-ci les vendent à des lieux touristiques. Ils leur permettent de vivre leur vie d’éléphant tranquille sans être forcé de travailler ou de porter des gros touristes sur leur dos. De plus, cette ONG travaille avec les Bunong (l’ethnie villageoise) pour leur permettre un meilleur accès à l’éducation et aux soins.

DSC_4541

DSC_4729

On a passé une excellente journée, même si on ne sait pas exactement comment sont traités les éléphants loin des yeux des touristes. La journée s’est divisée en deux parties, la première un moment où l’on donne des bananes aux éléphants et la deuxième où l’on peut prendre un bain avec eux.

Franchement on a bien rit ! Les éléphants sont des gloutons ! Leur donner des bananes est assez drôle, ils utilisent leur trompe comme nous nos mains et font même des petites réserves de 2/3 bananes avec celle ci. On en apprend un peu plus sur les éléphants au Cambodge, leur très (trop) petit nombre et le triste fait qu’il n’y a pas eu de naissance dans le pays depuis plus de 30ans. L’ONG s’occupe de 5 éléphants, toutes des femelles, certaines appartiennent à l’association, d’autres sont « prêtées » (on n’a pas hyper bien compris).

DSC_4582

 

Après un petit repas, on profite de hamac pour se poser puis on part vers une petite cascade où certains des touristes se baignent avant d’être rejoint par deux l’éléphants (l’une après l’autre). Petit coup de gueule (ça faisait longtemps non ?), le guide précise qu’il faut tendre les bananes aux animaux, ne pas jouer ou résister quand elles les prennent, ne pas les cacher et pour l’eau, ne pas leur envoyer des éclaboussures dans le visage. L’un des membres de notre groupe a fait absolument tout l’inverse et on a eu envie de le taper.

On finit la journée en observant deux autres éléphants prendre un bain (toutes seules tranquilles) et on repart à l’arrière d’un pick-up pour ce qui ressemble bien à un tour de montagne russe gratuite vu l’état de la route.

DSC_4746

On termine cette journée enchantés, très heureux de cette belle rencontre et en espérant que les informations sur les conditions de vie des animaux étaient bien authentiques.


Jour 95 : Campagne cambodgienne et cascade

Dernier jour dans la campagne aujourd’hui, avant de rejoindre Phnom Penh par un bus de nuit. On a droit à une météo capricieuse, du vent, de la pluie, bref, ça nous déculpabilise de trainer un peu le matin. On fait notre check-out à la GH et on remarque qu’une fois de plus, les asiatiques sont absolument nuls en calcul et que les notes sont désorganisées au possible. Résultat : une petite économie pour nous !

Direction le « centre-ville » de Sen Monorom et le Bamboo Café où nous louons un scooter après avoir mangé. On se rend ensuite aux cascades de Bousra, à une bonne trentaine de kilomètres de la ville. La route est pas en très bon état et il y a encore du vent (comprendre, on se traine comme des vieilles paralytiques) mais on arrive à bon port.

DSC_4775

Les cascades sont très sympa mais honnêtement, vu le tarif c’est pas indispensable d’aller y faire un tour. Sur le site il y a aussi une espèce de reconstitution d’un village bunong, pas indispensable non plus.

DSC_4770
Cascade de Bousra
DSC_4766
Casade de Bousra

Sur le chemin du retour, on profite que le temps soit un peu moins moisi pour profiter de jolis panorama sur la campagne (et aussi sur une vilaine décharge à ciel ouvert).

DSC_4800
Campagne du Mondlokiri
DSC_4796
Campagne du Mondlokiri
DSC_4786
Campagne du Mondlokiri

On retourne au Bamboo Café pour attendre notre bus de nuit direction la capitale, en croisant les doigts pour arriver à dormir.


Bilan du Mondolkiri

Une parenthèse très agréable dans la fraicheur de l’Est du pays, couronnée par une journée magique avec les éléphants. On ne peut que vous conseiller d’accorder du temps à ce coin-ci du Cambodge, les paysages sont magnifiques et les gens adorables.

Capture d_écran 2018-12-13 à 16.50.28

Un commentaire sur “Sen Monorom, la campagne du Mondolkiri

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :