Vientiane

Jour 74 : Vientiane et le Boun That Luang

Après un trajet de nuit en bus couchette (double la couchette s’il vous plait, mais pas bien plus grande qu’un lit simple) on arrive à Vientiane, la capitale du Laos. Ce 22 novembre est un jour particulier car il s’y déroule la plus grande fête bouddhique du pays, le Boun That Luang.

Les festivités ont déjà commencées quand nous arrivons donc nous décidons de nous balader un peu avant de rejoindre le Pha That Luang où se déroule la fête.

Direction le Var Sisaket d’abord, un temple-musée qui abrite des dizaines de statues de Bouddha et qui a été rénové récemment. Les statues autour du temples sont assez spéciales, on va dire un peu tape à l’oeil et pas franchement sobre, ce qui est plutôt drôle pour un lieu de culte où l’on se déchausse, se couvre, le tout sous l’oeil de statues absolument kitsch !

Statues de Bouddha

Ici aussi, il fait très chaud et on fait une bonne pause avant de repartir en direction du temple le plus culte de la ville, voir du Laos, le Pha That Luang et sa stupa dorée (qui n’est pas sans rappeler la Paya Shwedagon de Yangon). On a quand même presque 4km de marche à faire et sur le chemin, on s’arrête admirer la superbe Patuxai, littéralement « Porte de la Victoire ». C’est une sorte d’arc de Triomphe qui commémore les personnes ayant combattu la France pour l’Indépendance du pays.

Patuxai

On poursuite notre route en direction du temple et quand on arrive, c’est une ambiance de kermesse qui nous attend ! On s’était dit « fête religieuse » ça va être calme, ambiance recueillement et offrande, silence et compagnie et ben pas du tout ! C’est un mélange de grande braderie-kermesse-marché-fête foraine. Il y a de tout ! Des vendeurs en téléphonie qui se font face et combattent à coup de mégaphone pour attirer les chalands, des stands de nourriture, des mini montagnes russes et des tas de stands de vente d’offrandes pour le temple. C’est une ambiance bien loin de nos fêtes religieuses chrétiennes et c’est pas désagréable.

Stand de nourriture
Stand de nourriture
That Luang couvert d’offrandes

On essaye d’entrer dans le temple mais on se fait un peu refouler par la vigile locale, qu’à cela ne tienne, direction l’entrée secrète (bon pas vraiment secrète mais là il n’y a pas de gardes) et nous sommes à l’intérieur. La réalité c’est qu’on a un peu errer au hasard et on pense avoir eu beaucoup de chance de rentrer car à l’intérieur, il n’y a que des locaux, qui font le tour de la stupa (dans le sens des aiguilles d’une montre attention) et déposent leurs offrandes. L’ambiance est au recueillement et c’est assez impressionnant.

Offrandes

On repart tranquillement en direction de notre hôtel, les yeux et les oreilles bien remplis de cette fête pas comme les autres.


Jour 75 : Vientiane suite et fin

On n’a pas été hyper honnête avec vous et pour tout vous dire ça fait 2/3 jours qu’on est un peu malades, donc la matinée sera consacrée à du repos parce qu’on en a besoin, avec les trajets en bus de nuit et la fatigue qui s’accumule ça nous fait le plus grand bien.

L’après midi, direction le Vat Si Muang, l’un des temples à voir de la ville. Là aussi, on retrouve les statues (moches) à l’extérieur et les statues (jolies) de Bouddha à l’intérieur. Le temple abrite aussi deux magnifiques gongs et certains ont plus de mal à résister à la tentation de les faire résonner que d’autres (c’est Simon qui se comporte comme un enfant).

Vat Si Muang
Vat Si Muang

Direction ensuite la COPE. Il s’agit d’un petit musée dédié à un sujet vraiment pas drôle : les mines antipersonnelles et leur conséquence au Laos.

Musée de la COPE

Un peu d’histoire : nos « amis » américains, pendant la guerre du Vietnam ont bombardé sans relâche le Laos voisin pour couper les voies d’approvisionnement des vietnamiens, résultat, l’équivalent d’un avion qui décolle larguer des bombes toutes les 8min pendant 9 ans, 7jours/7 24h/24. Ça en fait des bombes non ?

Et là où c’est encore pire, parce que oui ça peut être pire, c’est qu’entre 10 et 30% de ces bombes n’ont pas explosé et comme elles font la taille d’une orange, on vous laisse imaginer la facilité pour les retrouver.

Résultat, tous les ans, des laotiens, enfants ou adultes, meurent ou sont gravement blessés (ce qui veut dire amputés d’un membre ou plusieurs) à cause de ces bombes et on apprend aux enfants à ne pas jouer avec, plus de 40ans plus tard.

Le travail de la COPE a plusieurs dimensions, de la rééducation et de la fabrication des prothèses jusqu’à la recherche et le désamorçage des « bombies » (c’est leur petit nom) dans les campagnes. Ils ont bien évidemment travaillé avec Handicap International et sont soutenus financièrement, entre autres, par les USA (qui doivent se sentir un poil coupable de la situation).

Après cette page joyeuse, on n’a besoin de choses un peu plus légère donc on va se balader dans un parc au bord du Mékong et jeter un oeil à la Thaïlande voisine où nous irons dans quelques semaines.


Bilan de Vientiane

Une capitale pleine d’histoire et de culture, 2 jours suffisent largement pour y voir les principaux points d’intérêt. On est sacrément contents d’avoir eu l’opportunité d’assister à une fête aussi importante que le Boun That Luang et d’avoir partager la spiritualité des laotiens. On continue notre périple vers le sud où l’on va délaisser les villes pour profiter de paysages qui s’annoncent magnifiques.

Capture d_écran 2018-12-13 à 17.31.09

Un commentaire sur “Vientiane

Ajouter un commentaire

  1. Salut les jeunes ,surtout, continuez de nous faire voyager et nous de faire rever..car vraiment vous nous faites rever.Pauline , Simon quelles magnifiques photos vous faites . Pensez aussi à votre santé et ménagez vous aussi. Bisous à vous deux de la part de Claude et Christian.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :