Sabai Dee Luang Prabang

Jour 70 : Le trajet le plus long du monde

Après notre petite journée à Hanoi, nous repartons en fin d’après midi pour rejoindre Luang Prabang au Laos, en bus ! 25h de trajet qui démarre !

On vous passe les galères pour arriver au bus déjà, le fait que quand nous sommes sur place ils sont en train de réparer la porte et que ce n’est pas pour nous ragaillardire et qu’enfin une dizaine de couchettes sont occupées par des cartons de fringues et des sacs de riz (qui vont se trouver des petits copains au fil du voyage).

Nous sommes un bus uniquement de touristes et on sait pas si ça a mis les chauffeurs de travers ou quoi mais les mecs sont absolument désagréables c’est pas la folie.

On attaque par la partie nuit du trajet, honnêtement on en a lu des vertes et des pas mures sur cette liaison Vietnam/Laos (par cet itinéraire) et on ne peut pas dire qu’on soit d’accord avec tout. Globalement tout le monde dort, les chauffeurs ne font pas de bruit et les lumières sont éteintes. Le seul léger problème c’est que nous sommes sur les couchettes supérieures et que Pauline est dans celle du milieu, autant dire que dans les virages, ça secoue un peu (elle a même des bleus sur les bras pour le prouver !).

On arrive au poste frontière de Nam Cam assez tôt et on finit notre nuit dans un bus à l’arrêt (et ça fait du bien). Commence alors la deuxième partie de la mission, le passage de frontière. Là aussi, sur tous les blogs de voyageurs on nous décrivait l’enfer et ben il n’en est rien ! On sait pas si ils se sont améliorés ou si on a eu de la chance mais la sortie du Vietnam se fait en 5min chacun et l’entrée au Laos pareil.

Achat du visa au prix officiel, pas d’extorsion d’argent pour des « visites médicales » ou autres, on remplit les papiers, le Visa est collé dans notre passeport et on passe la douane en peu de temps là aussi.

Dernière étape de notre trajet, les routes laotiennes. On ne sait pas si le toujours très aimable Jean-Michel Chauffeur de bus a pris des produits à la frontière mais toujours est-il qu’il s’est transformé en Jean-Michel Pilote de F1. Les routes sont très étroites et tournent beaucoup et il lui roule à une vitesse indécente en doublant tout ce qui se trouve sur son passage. On frôle le vide à de nombreuses reprises mais nous arrivons entiers et c’est ça le principal !

Tuktuk laotien

Après 25h de trajet (et 15min de tuktuk) nous marchons enfin plus de 10m et ça fait du bien de se dégourdir les jambes. Direction la GH pour un check-in rapide, suivi d’un diner et d’une douche avant de pouvoir dormir dans un lit (mou en plus !) pour la première fois depuis trop longtemps.


Jour 71 : Premiers pas à Luang Prabang

On a bien dormi ! Et ça faisait longtemps ! Ce matin, c’est relâche. On est encore bien fatigués de nos dernières pérégrinations (mot compte triple) et on en profite pour régler des détails de type lessive et programme de nos 3 jours sur place.

On profite donc de l’après midi pour explorer un peu la ville. Le quartier historique n’est pas très étendu, nous en profitons pour tout faire à pied malgré les demandes des chauffeurs de tuktuk. Il vous faut aussi savoir qu’après les 15/20° du Nord du Vietnam, nous avons gagné une vingtaine de degré et qu’il n’y a absolument pas d’air, traduction : il fait une chaleur à crever !

Vat

Ça ne nous empêche pas d’arpenter la ville et de visiter le palais royal (après avoir acheter une étoffe pour couvrir les jambes de Pauline, sinon c’était pas assez chaste). Dans l’ensemble il n’est pas transcendant mais un peu de fraicheur nous a fait du bien.

Consignes pour touristes

On finit l’après midi tranquillement en se posant à une des très nombreuses terrasses de la ville, c’est bien simple les bâtiments on a l’impression que c’est soit des hôtels (pour touristes), soit des restaurants (pour touristes), soit des bureaux de change (pour touristes) soit des temples (pour tout le monde). C’est une première impression bizarre du Laos mais on attend de voir la suite avant de se prononcer.


Jour 72 : Journée spirituelle

Démarrage à 5h15 pour aller assister au fameux Tak Bat, la ‘cérémonie’ de l’aumône des moines dans la ville. Une fois n’est pas coutume on s’est un peu renseigné avant et on a lu de tout : que c’était exceptionnel et transcendant ou que c’était une attraction à touristes naze. Le petit pédestre aime bien se faire sa propre opinion donc on décide de tenter l’expérience par nous même (et puis les levers aux aurores ça nous connait un peu, rapport au fait que d’habitude c’est pour aller mettre une blouse et bosser toute la journée à l’hôpital).

Tak Bat

On va vous donner notre avis maintenant comme ça ça sera fait, il est …. mitigé ! Finalement on est d’accord avec tout ce qu’on a lu, c’est magique et impressionnant ET une énorme usine à touristes qui nous file des boutons.

Un peu de contexte : les moines vivent de l’aumône et parcourent la ville au petit matin pendant que les habitants leur offre du riz pour la journée. La coutume est magnifique et montre les très belles valeurs du bouddhisme. Les touristes sont invités à assister à ce moment particulier avec quelques règles simples à respecter (on va toutes les mettre parce qu’il n’y en a pas beaucoup) :  ne pas participer à l’aumône si ça n’a pas une importance spirituelle pour vous, avoir les épaules et les genoux couverts, être silencieux, ne pas gêner la progression des moines, ne pas les toucher et ne pas faire de photo avec le flash. Simple non ? Et pourtant, on en a vu qui arrivait à toutes les enfreindre à la fois (des chinois, c’était des chinois).

La réalité maintenant : dans la rue principale, des vendeuses proposent aux touristes d’acheter du riz pour participer à l’aumône. Alors nous on dit pourquoi pas, même si on a toujours un peu de mal avec l’appropriation de traditions ancestrales par les touristes mais là les proportions sont stupéfiantes ! Il y a une centaine de touristes en rang d’oignon près à faire l’aumône (et les petits selfies qui vont avec) et une autre centaine qui fait des photos, avec flash parce que comme il fait nuit sinon ça rend pas, tu comprends Micheline ?, à 40cm du visage des moines.

Tak Bat

Vous l’avez compris c’est ABSOLUMENT pas notre tasse de thé et on s’éloigne de la rue principale un peu blasés de s’être levé aussi tôt et de se manger de la bruine à 6h du matin. Et là ! miracle, quelques voyageurs (et oui on n’allait pas rêver d’être seuls quand même) mais seulement des locaux qui font l’aumône et globalement tout le monde très respectueux. Ça nous réconcilie avec notre matinée et le petit croissant au beurre acheter chez Banneton n’y est pas pour rien non plus.

On profite d’être levés et que tous les touristes soient aller finir leur nuit pour enchainer avec le marché du matin. Et celui ci est particulièrement sympa ! C’est la première fois depuis qu’on est arrivés qu’il y a plus de Lao que de touristes et c’est bien parce qu’on commençait un peu à se demander où ils étaient tous ! Sur le marché il y a de tout ! Absolument tout, y compris des rats vivants et des insectes qui se mangent visiblement au Laos (on passera notre tour). On passe un super moment et ça fait vraiment du bien.

Marché de Luang Prabang
Marché de Luang Prabang

L’après midi, direction les temples de la ville, il y en a 33 en tout et bien évidemment on ne va pas tous les faire mais on a prévu une petite sélection et un peu de place pour l’imprévu.

On commence par le Vat Xieng Thong (nom scientifique : Sayaroharamathibodimahavihanh, ça ferait un super mot de passe wifi non ?), l’un des plus connus de la ville. C’est franchement magnifique, avec une ambiance très zen (normal dans un temple bouddhiste) et un superbe sim dont les murs sont recouverts de très beau dessins. On passe un très bon moment et on file au Vat juste en face, le Vat Khili, où se trouvent une exposition sur la méditation des moines avec une très belle collection de photos. On termine par le Vat Siphoutthabat Thippharam, beaucoup moins connu mais très sympa à voir aussi.

Vat Xieng Thong
Vat Xieng Thong
Vat Xieng Thong
Vat Xieng Thong

Comme il fait encore une chaleur à crever, on rentre profiter de la clim de notre chambre d’hôtel, on achète nos billets de bus pour Vientiane et on récupère notre lessive (des vêtements propres ! Youhou !).

On repart en « fin » d’après midi et après un passage au Vat Wisunarat, on se rend au Phu Si, la colline qui domine la ville. On pensait y regarder le coucher du soleil mais on n’est visiblement pas les seuls à avoir eu l’idée et la (petite) terrasse est envahie de gens, on se dit que les couchers de soleil c’est sympa mais qu’on va passer notre tour pour celui là. Vu le nombre de gens qui montaient quand on est descendus, on est certains d’avoir fait le bon choix !

Phu Si
Phu Si
Crépuscule sur le Mékong

Jour 73 : Journée piscine !

On reprend nos bonnes habitudes et on loue un scooter pour s’éloigner un peu du centre ville. Il n’est pas Jean-Paul (et loin de là) et du coup JP nous manque un peu .. Instant nostalgie.

Une petite heure de route et nous arrivons aux Kuang Si Waterfall. On s’achète un sandwich pour picniquer sur place (oui vous avez bien lu, au Laos il y a des croissants ET des sandwichs) et on est partis. Le site est très joli, les cascades sont très sympas et il y a des petites zones pour se baigner, ce que nous faisons, même si elle est bien froide. Et ça fait du bien !

Kuang Si Waterfall
Kuang Si Waterfall

On se balade tranquille sur le site (qui est quand même plein de touristes surtout chinois) et on en profite pour voir une espèce de refuge pour les ours sauvés des braconniers.

On conclut cette journée « chill » (les vieux, faites vous expliquer par des jeunes le sens de ce mot) en allant boire un verre au fameux Utopia bar, repère de backpapers un peu bobo avant notre bus de nuit pour Vientiane.


Bilan de Luang Prabang

Un premier contact tout en douceur avec le Laos, dans une ville pleine de temples, de lieux culturels et proche de superbes cascades. On attend la suite avec impatience.

Capture d_écran 2018-12-13 à 17.32.56

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :