Shanghai, la Chine moderne

Jour 18 : Les premiers pas à Shanghai

Une nuit trop courte en train (ils n’éteignent jamais la lumière dans les catégories assises c’est assez pénible), un trajet en métro un peu plein et une petite marche et nous voilà à l’hôtel. Il est 7h et bien évidemment, nous ne pouvons pas avoir la chambre. Il va s’en suivre une matinée très longue pour nos jambes et nos esprits fatigués.

Direction l’ancienne concession française, un quartier qui ressemble à deux trois détails à un coin parisien (les détails c’est les sinogrammes et les chinois bien sûr !). L’ambiance est hyper agréable, on sent une ville pleine de vie et d’animation, rien à voir avec Pékin et ses 4×4 voies complètement vides en plein centre. Ici, les buildings ultra modernes côtoient les petites rues avec fils électriques apparents, c’est très sympa.

Ancienne Concession Française
Building

On se balade tranquillement jusqu’à arriver à Tianzifang, un mini quartier plein de boutiques d’artisanat, restaurants et bar, dans des bâtiments imbriqués les uns dans les autres. Là aussi, l’ambiance est très agréable avec un petit coté village et dédale de rues.

Shanghai

Avec tout ça, on s’est bien éloignés de la Place du Peuple et le trajet retour à pied nous attaque les ressources, il y a un des deux petits pédestres qui râle pas mal avec la fatigue conjuguée aux 10km marchés en même pas 3h (c’est Pauline qui râle, c’est souvent Pauline qui râle).

On avale en vitesse des dumplings (#nourritureofficielle) et on va se poser dans le parc pour lire avant de pouvoir (enfin !) faire une grosse sieste à l’hôtel.

Le peu d’après midi qu’il nous reste est consacré à un atelier lessive (mais là il y a des machines et pour 1€ on ne va pas se priver) et à l’élaboration du programme des jours prochains.


Jour 19 : Les Racailles de Shanghai 

Aujourd’hui départ pas trop matinal, on avait bien besoin de recharger les batteries. Beaucoup de choses au programme (on va encore beaucoup marcher, on le sent bien) et on commence par le musée de Shanghai, sur la place du Peuple. Assez remarquable, avec une très belle collection notamment des objets en jade et de l’art primitif des différentes ethnies chinoises et surtout : gratuit ! Il ne faut pas oublier que notre budget n’est pas extensible à volonté et que dans les grandes villes, tout est toujours plus cher que dans les petites (et que le train nous a couté l’équivalent de deux journées de budget chacun).

On poursuit, à pied, vers le jardin Yuyuan. Les jardins chinois c’est pas vraiment des parcs mais plutôt des jardins aménagés avec pas mal de pavillon anciens dedans. Celui là abrite aussi des arbres très vieux et assez rares (on n’est pas botanistes et les explications étaient en chinois alors vous n’en saurez pas plus !). L’atmosphère est plutôt sympathique mais il y a beaucoup de touristes et c’est plutôt petit donc on ne s’attarde pas trop non plus.

Bund

Direction en suite, toujours à pied, vers l’un des sites les plus emblématiques de Shanghai : le Bund. C’est une promenade aménagée et pleine de bâtiment Art Déco qui date du depuis du XXe, à l’époque des concessions européennes, ancien « Wall Street » de la ville. Comme les chinois ont viré les européens de leur ville et que les bâtiments sont clairement pas estampillés asiatiques, ils ont mis des drapeaux chinois un peu partout, histoire qu’on ne se sente pas trop perdus.

Skyline

L’autre truc sympa sur le Bund, c’est qu’il fait face à l’actuel « Wall Strett » de Shanghai avec une skyline digne d’une grande ville américaine et les deux tours emblématiques de la ville : la Pearl et le Shanghai Tower. On hésite à monter pour admirer la ville de là haut (plus de 450m chacune quand même) mais vu les tarifs on abandonne l’idée et on rentre à l’hôtel en passant par la East Nanjing Road, rue piétonne bordée de boutiques. Clairement ce coté là de la ville ressemble beaucoup plus à l’Occident qu’à l’Orient et on n’a plus vraiment l’impression d’être en Chine.


Jour 20 : Un détour à Zhujiajiao

On sort de Shanghai pour une petite escapade dans la « campagne » de Zhujiajiao. Il s’agit d’une petite ville dont la partie historique est traversée par des canaux, ce qui en fait une sorte de Venise de la Chine (on a été à Venise, et on trouve que les chinois abusent sur les dénominations mais c’est un autre débat). On prend un bus de ville en direction de la campagne et une heure près nous y sommes.

Zhujiajiao
Zhujiajiao

L’ambiance est assez sympa, une fois encore il y a quand même du monde et des touristes, surtout chinois, et les petites ruelles sont assez vite bondées. On se balade et il y a une petite ambiance village très agréable, des gens qui peignent, c’est bucolique à souhait !

Peintre

On repart en direction de Shanghai et là, comment vous raconter… On a eu une petite erreur d’aiguillage par une charmante dame de bus chinoise (parce que les contrôleurs de tickets des transports chinois sont DANS le bus TOUT LE TEMPS, pas de fraude) qui nous dit qu’on est dans le bon bus alors que pas du tout. On se retrouve dont à l’aéroport, absolument pas notre destination vous vous doutez et on se rajoute 1h30 de trajet et une bonne dose de frustration pour rentrer à l’hôtel.


Jour 21 : Taichi, Bouddha de Jade et Skyline de nuit

Journée fractionnée aujourd’hui. Départ tôt (avant 6h30, donc très tôt), direction le Bund. Il est réputé pour accueillir des gens qui font leur taichi matinal et on a envie de voir ça.

La ville est encore un peu endormie, nous aussi, et l’atmosphère est très calme. Une fois sur le Bund c’est que du bonheur : des mamies qui font de la « marche rapide » en musique, des papis qui font voler des cerf-volant et des gens de tous les âges qui font du taichi, avec des niveaux de sérieux plus ou moins importants selon les groupes.

Taichi sur fond de building

On tombe sur Jean Luc et Wendy complètement au hasard ! Oui, on arrive à croiser des gens qu’on « connait » dans une ville de 25 millions d’habitants, c’est la puissance des petits pédestres !

On se trouve un coin sympa pour observer un groupe de sportifs qui ont l’air d’être des pros et c’est vraiment impressionnant à voir. Il se dégage une énergie et une force de fou de leur mouvements (avec les mains, des éventails ou des épées (!!) ), c’est très apaisant à regarder, alors à faire on n’ose pas imaginer !

Deuxième étape de la journée : direction le temple du Bouddha de Jade. On sent la grosse journée alors on fait une entorse à la règle et on se prend un aller retour en métro (c’était quand même à plus de 4km de l’hôtel). C’est l’un des rares temples bouddhistes de Shanghai et il abrite… suspense… un Bouddha de Jade !

Bouddha (mais pas de jade)

Il faut savoir que les chinois ne sont pas très religieux, la moitié d’entre eux ne suit aucun culte, on est d’accord, une moitié de chinois croyants ça fait quand même du monde, mais le temple est plutôt vide et on passe un très bon moment.

Dernière étape de la journée, retour sur le Bund pour admirer la vue de nuit ! C’est blindé de monde, il y a même des sens pour marcher sur les trottoirs, le sens de l’organisation et la psychorigide des chinois nous sont enfin utiles !

East Nanjing Road

Sur la promenade du Bund qui fait face à la Skyline même combat, des gens partout qui veulent se prendre en photo avec le panorama (et probablement avec leurs voisins vu le manque de place), d’autres gens qui veulent faire des selfies et on en passe. On s’extirpe assez vite de tout ce coin car les grandes foules, très peu pour nous et on remonte tranquillement le long du Bund, très joliment éclairé lui aussi.

Skyline
Bund de nuit

Retour à l’hôtel après une journée à plus de 20km de marche, autant vous dire qu’on est content d’avoir pris le métro pour aller au temple du Bouddha de Jade !


Bilan de Shanghai

Une ville magnifique, où nous avons passé 4 jours super agréables. Une guesthouse encore au top. Une dernière soirée de rêve. Bref on est contents !

On ajoute presque 60km au compteur, on passe la barre des 250 et on a hâte de se trouver un petit salon pour se faire masser les pieds dans notre prochaine étape à Hangzhou.

Capture d_écran 2018-12-11 à 19.05.55

Un commentaire sur “Shanghai, la Chine moderne

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :