Xi’an, ville emblématique du Shaanxi

Jour 15 : Les petits pédestres et la recherche de la Boule Quies magique

Notre trajet en train couchette dure se passe plutôt bien, les compartiments comptent deux fois 3 lits superposés qui sont effectivement durs. On arrive à dormir malgré l’évident syndrome d’apnée du sommeil d’un des chinois de notre compartiment, on lui souhaite un rendez vous rapide chez un spécialiste sous peine de décès (de sa maladie ou provoqué par ses voisins).

On arrive à Xi’an tôt le matin. Notre guesthouse nous a arrangé un pick-up à la gare (une première très agréable), mais comme on est en Chine, le pick-up c’est pas en voiture mais un gonz qui nous accompagne en bus jusqu’à l’hôtel ! Une première là aussi mais appréciable quand même car Xi’an est une très grande ville.

On prend notre premier petit déjeuner « officiel » et européen, là aussi ça fait du bien ! On se dirige ensuite vers le quartier musulman de la ville, on va pas vous mentir, ça fait bizarre de voir des chinoises voilées qui disent « inch’allah ». Le quartier est hyper vivant, plein de stand de nourritures en tout genre, parfois même les carcasses qui pendent.

Panier vapeur – Xi’an

On visite la mosquée, là aussi bizarre de voir une architecture aussi éloignée des mosquées que l’on connait. La balade est hyper agréable, on passe même dans une sorte de souk local.

Quartier Musulman – Xi’an
Quartier Musulman – Xi’an

Vient le temps de notre quête de l’après midi. Comme nous avons un peu mal vécu notre dernière expérience en dortoir et qu’on est pas à l’abri de problèmes respiratoires chez nos co-dormeurs, on se met à la recherche de boule Quies. Un conseil, si vous allez en Chine, apportez-en avec vous ! On a dû visiter une grosse dizaine de supérettes et une autre grosse dizaine de pharmacies, on n’en a jamais trouvé ! Notre salut viendra de Jean Luc et Wendy, qui voyage avec leur fils de 7ans en train à travers l’Asie (depuis la France, respect) et qui ont deux paires en rab à nous offrir ! Halleluia !

On fini l’après midi en visitant le temple des Huit Immortels, plutôt plaisant, toujours en activité et sans touristes.


Jour 16 : L’Armée de Panacotta

Une étape culte aujourd’hui, la fameuse Armée des Soldats de Terre Cuite de Xi’an (Terra Cotta ou Panacotta pour les intimes). Un petit trajet en bus et nous y sommes, il y a trois fosses accessibles où les fouilles sont en cours depuis près de 40 ans. Le site a été découvert en 1974 par des paysans qui voulaient creuser un puits (c’est ce qu’on appelle un maxi coup de chance).

Le guide conseille de commencer par la 3e, la plus petite et de se garder la 1ere pour terminer en apothéose, on est discipliné et on le fait. Une bien bonne idée car la fosse n°3 contient une trentaine de soldats et quelques chevaux, il s’agirait de l’état major de l’ensemble, c’est déjà très impressionnant car les soldats sont à taille humaine et ont été reconstitués par des pros.

Fosse n°3 – Armée des Soldats de Terre Cuite – Xi’an

On poursuit vers la 2e fosse, il y a beaucoup plus de boulot là ! La majorité des statues est cassée, en attente de réparation très certainement.

Direction la fosse n°1, on n’est pas déçus ! C’est immense et il y a plus de 2000 statues (et presque autant de chinois). Un détail intéressant c’est qu’elles ont toutes un visage différent (pour celles à qui il reste une tête), on vous laisse imaginer la quantité de travail que ça a dû demander il y a plus de 2000 ans. En fait, cette armée est la « gardienne » de la tombe du premier Empereur qui unifia la Chine, Qui Shi Huang et qui voulait soit avoir une armée avec lui dans l’au-delà pour continuer à régner, soit craignait les esprits vengeurs et voulait une protection (fin de la page culture).

Fosse n°1 – Armée des Soldats de Terre Cuite – Xi’an
Fosse n°1 – Armée des Soldats de Terre Cuite – Xi’an

Jour 17 : Le ciel s’en mêle !

Dernière journée à Xi’an et nous décidons de nous rendre à la Grande Pagode de l’Oie Sauvage, située en dehors des remparts du centre ville. Manque de chance, un petit crachin très pénible nous rappelle que nous sommes encore au Nord de la Chine et en altitude, résultat il caille et on commence à être mouillé.

Comme on est plutôt vaillants quand même, on y va. On prend le bus direction l’arrêt « os de poulet barré / racine carrée de 11 + arête de poisson / maison avec les deux + dessus », les transports chinois, ça demande un peu d’inventivité parfois.

On a beau être vaillants, on n’est pas imperméable pour autant donc on se pose pour déjeuner au chaud. Un restaurant choisi au hasard et résultat : les meilleurs raviolis qu’on ait mangé avec le meilleur rapport qualité/prix de la terre, 2,5€ pour deux.

Il continue de pleuvoir et on se rend bien compte qu’on pourra pas visiter la pagode au sec (et vu les tarifs si c’est pour le faire au pas de course, très peu pour nous). Retour à l’hôtel pour l’après midi avant de rejoindre la gare et évidemment, on vous le donne en mille, la pluie s’est arrêtée !


Bilan de Xi’an

On aura adoré cette ville ! Notre guesthouse était formidable, nous sommes réconciliés avec les dortoirs ! Énorme coup de coeur pour le quartier musulman, très animé et plein de bonnes odeurs de stands de rues, sans oublier l’attraction principale : l’Armée des Soldats de Terre Cuite.

On ajoute une bonne trentaine de km (on approche des 200) et une nouvelle nuit en train qui s’annonce pour rejoindre Shanghai, pour une ambiance différente de ce qu’on aura vu jusque là (et du soleil, on croise les doigts).

Capture d_écran 2018-12-11 à 19.05.38

9 commentaires sur “Xi’an, ville emblématique du Shaanxi

Ajouter un commentaire

  1. Encore de belles photos. et des chaussures un peu plus usées
    Dommage que vous ne vous soyez pas rappelé du proverbe qui dit qu’après la pluie vient le beau temps
    bisous

    J'aime

  2. Vraiment sympa votre blog. Pour ce qui est du notre ben on attend le Japon pour le lettre à jour. Nous avons continués par un passage par le Tibet et repartons pour Shanghai (30 ans plus tard pour moi…)
    Belle continuation à vous, soyer prudents ouvrez grand les yeux et les oreilles sans oublier les papilles ; -)
    Biz. Wendy jeanluc et Charlie

    Aimé par 1 personne

      1. Mais pourquoi pas ! J’ai pensé à vous en arrivant dans notre ghesthouse à Osaka il y a sur le comptoir des boules quies en libre service…ha le japon.
        Biz

        J'aime

  3. Sacrément mégalos ces empereurs chinois! Mais c’est quand même grâce à eux que votre voyage est si riche et si étonnant. Ces statues sont impressionnantes par leur nombre et leur qualité. Dire qu’elles auraient pu ne jamais revoir le jour. Heureusement, elles sont sorties du sable!!!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :